Rechercher

Adam Marius, le génie extraordinaire…


Artiste aux multiples facettes, Adam Marius n’avait pas qu’un seul talent hors normes, mais une pléiade…

Il jongla entre la danse, la chorégraphie, l’écriture et le mime durant sa longue carrière, laissant derrière lui un florilège d’œuvres mémorables, ainsi que des collaborations uniques avec les plus grands artistes du XXème siècle. En tant qu'artiste de performance, il est apparu dans plus de 80 pays sur six continents. En tant qu'écrivain, il a publié 13 livres, et a écrit 21 pièces de théâtre.


Dès ses 14 ans, Adam Darius débute sa formation de ballet et de danse contemporaine en 1945 à New York, sa ville natale, et poursuit ses études avec, entre autres, Anatole Oboukhov, George Goncharov, Olga Preobrajenska et José Limón.

En 1946, sa carrière professionnelle commence, alors qu’il n’a que 16 ans, au sein du célèbre Opéra Métropolitain, puis avec de nombreuses compagnies de ballet, dont le Ballet international de Grande-Bretagne, le Canada Ballet royal de Winnipeg et le Ballet scandinave du Danemark.

Entre 1963 et 1964, il a également été chorégraphe de l’Opéra national d'Israël où il chorégraphie quatre opéras pour la star de l'opéra Plácido Domingo. De 1964 à 1966, il dirige sa propre compagnie, le Ballet Israélien.

En 1967, Adam Darius créé sa propre fusion de danse et de mime, qualifiée de « mime expressif », au Festival de Spoleto en Italie et au Arts Lab de Londres.

Dans les années qui suivent, il visite de nombreux pays avec ses pièces, dont l'Afrique du Sud, l'Union soviétique, les Philippines, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et l'Australie, la Syrie, l’Iran et l’Afghanistan; le Japon et le Groenland.

Le concept de théâtre physique a également été réalisé dans les productions londoniennes de Yukio Mishima en 1991, qui a d'abord été présenté à la prison pour femmes de Holloway, Rimbaud et Verlaine en 1992 et la Tour de Babel en 1993, en collaboration avec Kazimir Kolesnik.

Parmi leurs autres coproductions figurait « Un serpent dans l'herbe », présenté à Amman, Jordanie en 2001 et reconnu par le Prix ​​Noor Al Hussein.

En 1978, Adam Darius et Marita Crawley fondent le Centre de Mime à Londres. En Grande-Bretagne, il a enseigné, entre autres, au mime, danseur et metteur en scène, Kazimir Kolesnik, la rock star Kate Bush, la star de cinéma hollywoodienne Kate Beckinsale, l’acteur britannique Warren Mitchell, ainsi que le dramaturge syrien, Riad Ismat.

La galerie panoramique des rôles tragiques et comiques créés par Adam Darius s'étend du vagabond du film irlandais Stigmata, à Puck qu'il interprète en suédois shakespearien, dans la première scandinave de l'opéra de Benjamin Britten, « Le songe d'une nuit d'été ».

Adam Darius a également collaboré avec le réalisateur le plus célèbre de cinéma suédois, Ingmar Bergman, l'acteur français Jean-Louis Barrault et le chanteur et compositeur belge Jacques Brel.

En tant que croyant en la puissance de l'art pour servir de pont entre diverses cultures, il a joué à plusieurs reprises à travers le monde arabe, à Damas, Casablanca, Beyrouth, Le Caire, Alexandrie, Amman, Téhéran, Ispahan, Chiraz, Istanbul et Tunis.

En collaboration avec Kazimir Kolesnik, il a réalisé, chaque année de 1989 à 1998, le Théâtre pour enfants des îles Shetland.

Adam Darius continue son tour du monde avec Kazimir Kolesnik dans leur performance en duo « Décès d'un épouvantail ».

Il donne des cours de maître chaque fois qu'il est en tournée. Des compagnies théâtrales à travers le continent africain ont bénéficié de son enseignement, tout comme les acteurs de l'Asie, de la Malaisie au Japon. En Amérique du Nord, il a beaucoup enseigné à New York, en Floride et en Californie.

Son parcours digne d’un génie des arts marque fondamentalement le monde de la danse, du théâtre et de l’écriture. Visionnaire, excellent enseignant et orateur, il laisse une empreinte universelle inoubliable, des milliers de pages signées par son talent pour les prochaines générations d’artistes à venir…